Position départementale après le premier tour des élections législatives

Dans un contexte de désagrégation totale des partis politiques traditionnels, EELV95 se félicite de constater que ses candidats résistent, voire progressent dans plusieurs circonscriptions du Val-d’Oise. Cela montre que le besoin d’écologie dans les politiques publiques est toujours aussi fort et que Europe Ecologie Les Verts apparaît aux yeux des électeurs comme le pôle de stabilité le mieux à même de porter des politiques respectueuses de l’homme et de son environnement.
EELV95 regrette toutefois l’attitude hégémonique de la France insoumise qui a conduit à l’éparpillement des voix sur plusieurs candidatures alors que des accords respectueux de tous les partenaires auraient permis que la gauche soit présente au second tour dans plusieurs circonscriptions.
Dans toutes les circonscriptions où ne se retrouvent en lice pour le second tour que des candidats qui approuvent — quelle que soit leur étiquette officielle — la liquidation du Code du travail, le maintien de l’état d’urgence, l’EPR et des grands projets nocifs comme Europacity —, EELV95 ne donne aucune consigne de vote.
Dans la dixième circonscription, la seule où il reste un candidat réellement à gauche, EELV95 appelle à voter pour la candidate de la France insoumise.
Au-delà de ce vote dont il résultera une Assemblée nationale non représentative de la diversité des opinions qui existent dans le pays du fait de la forte abstention et d’un système électoral inique, EELV95 appelle les citoyens à rester mobilisés pour empêcher le vote de lois marquant des reculs sociaux et des atteintes aux libertés et à faire pression pour que soient mises en œuvre les alternatives écologiques dont nos sociétés ont besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *